28/08/2004

Yaoi: L'Intolérance, suite

Voici la réponse de Roshieru, la personne qui a découvert le texte de Eric Loret, qui nous fait part de ses impressions ...
 
"Bonjour, bonjour !

C'est moi qui ait donc déniché tout a fait par hasard cet article sur le net et je vois que tout le monde ici a eu la même réaction que moi en le lisant (c'est beau de ne pas se sentir seule T.T). Oui, nous avons le droit de réagir violemment et même vulgairement à l'encontre des propos de ce journaliste ! (j'aimerais bien trouvé son mail à celui-là tient !)

J'ai trouvé l'article que tu as mis sur ton blog Misao très interessant et j'ai fait un lien sur un autre forum pour que les gens puissent aller le voir car je pense qu'il refléte parfaitement la situation délicate du manga en France Clin d'oeil J'ai notamment bien aimé le passage sur le terme de 'manga japonais' (alors que le manga designe en lui même la bande dessinée japonaise, c'est comme dire qu'un nain est petit <= mauvaise comparaison mais on fait ce qu'on peu). En fait, je pense que les journalistes disent cela, en plus pour se donner un genre "intellectuel", parce que certains éditeurs français comme Soleil tentent de lancer les 'manga français' (qui n'ont rien de manga, on ne retrouve même pas les codes graphiques essentielles ou les gros tomes de 200 pages XD). Et forcément, quand on est pas initié un peu au milieu des manga...

Je dois dire qu'en voyant le yaoi arriver de nouveau en france (après Zetsuai et New York New York) avoir eu un peu peur de la réaction des journalistes non spécialisés dans la manga et je pense bien avoir eu raison. Vraiment... plus affligeant même que je ne l'imaginais. Quant on voit la critique de Ludwig II, qui est à mes yeux mais ça n'engage que moi un excellent manga (surtout qu'il est rare de voir je pense l'Histoire occidentale reprise à ce point), je me demande comment réagirais le même journaliste face à un Love Mode par exemple, qui est bien plus cru, ah oui ça on peut le dire M. Green que Ludwig II. Bah pourtant j'adore Love Mode moi, surtout Aoe. Très content Enfin bref, revenons au sujeeet ^^,,

En plus des injures proférées aux cours de l'article, je dois dire avoir été choquée par le sous entendu sur Visconti (mais aussi Warner et Syberberg) qui aurait fabulé sur la vie du roi. Je suppose que ce journaliste fait mention du film de Visconti, Ludwig II, qui a l'époque de sa sortie a été censuré et mutilé avant d'être reconstitué par des cinéphiles acharnés (j'aimerais vraiment voir ce film mais je ne sais pas s'il existe en dvd). En gros, l'homosexualité de Ludwig serait une fabulation totale alors qu'aujourd'hui les historiens reconnaissent enfin ce fait qui a été longtemps occultéet cela malgré la correspondance conservée du roi (ce qui permet entre autre à présent d'expliquer les problèmes psychologiques de celui qu'on appelle 'le roi fou').

Notre journaliste, donc, en plus de faire preuve d'une grande intolérance, montre une grande inculture dans divers domaines (et pas seulement le manga M. Green )

Je discutais avec Miyu sur MSN tout à l'heure, et on se faisait la remarque toutes les deux que, si l'homosexualité est une tare (désolé d'employer ce mot) pour nos sociétés Judeo-chrétienne, elle était visiblement très bien acceptée dans la Rome et la Gréce antique par exemple. Elle m'a aussi donné l'exemple d'un empereur en Chine mais je ne l'ai plus en tête sur l'instant -_-,, Alors, est ce vraiment si contre nature ?

(petite note concernant le terme "judéo-chrétien", je parle avant tout de la civilisation occidentale et des coutumes, plutôt que de la religion en elle-même - qui a influencé malgré tout -. J'ai déjà discuté avec des gens parfaitement athée qui vomissaient sur les homosexuels et à l'inverse un catholique - non pratiquant juste croyant - avec qui j'ai eu une discussion interessante sur Ludwig II, qu'il avait lu et adoré. Ca veut pas dire aussi que je fais preuve d'une naïveté totale au sujet de la religion, mais faut pas croire qu'ils sont tous intolérants et coincés)
"
 
(www.lacrypte.net, forum "Caveau", topic "le manga yaoi ou l'intolérance de libération)


20:51 Écrit par Misao | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

 Mes amis, c’est d’une profonde indignation

 Mes amis, c’est d’une profonde indignation que je vous fais part aujourd’hui.

 

Pour ceux qui depuis quelques temps déjà, lisent ou apprécient les mangas et/ou la japanimation, vous aurez remarqué l’essor qui semble infini de ce nouveau marché. Pour preuve, quel éditeur n’a pas ou ne prévoit pas un rayon manga dans ses collections, combien de séries sont sorties en version française à ce jour et combien d’autres séries vont bientôt voir le jour en VF ? Beaucoup, beaucoup, beaucoup de séries sortent, pour le (notre ?) plus grand bonheur ! Les genres et les artistes se diversifient… Et à côté de cela, nous voyons toujours des imbéciles heureux qui veulent faire rentrer du fric dans leur poche en parlant sur des sujets dont ils ne connaissent ni les tenants ni les aboutissants …

 

Alors que des éditeurs comme Tonkam, Glénat, Delcourt-Akata, Kana, Pika et Générations Comics (pour ne citer que les plus connus !) nous sortent mensuellement des mangas dignes d’intérêt et sortant du carcan habituel constitué de Sailor Moon-Dragon Ball-Les chevaliers du Zodiaque, tels que Fruits Basket (Natsuki Takaya), Gunnm Last Order (Yukito Kishiro), Rg Veda (Clamp), Akira (Katsuhiro Otomo), … Certains trouvent encore le temps de rabaisser la culture japonaise et ses dérivés (je parle ici du manga en général et de la japanimation) en refaisant référence, une fois encore, au Club Dorothée, en parlant de Japoniaiserais (cfr Télérama n° 2745, 22/08/02) et en remettant en valeur la violence mise en scène par le manga de Hokuto no Ken (Tetsuo Hara) !

 

C’est en ces jours de profonde affliction que l’on peut remercier des mensuels tels que AniméLand, Japan Vibes, Coyote et même D-Manga de persévérer à montrer au grand public une image autre et plus réelle que ce que les Journaux nous montrent parfois.

 

Je vous invite sincèrement à lire ceci : http://mimimuffins.site.voila.fr/initiation/init_culturem...

 

C’est l’adresse d’un site qu’une amie m’a demandé de lire afin de m’en faire une opinion que je tiens à partager avec vous !

 

Comment définit-on le manga et la japanimation ? De japoniaiserais, des trucs, choses sans grand intérêt, qui ne servent qu’à faire rentrer du fric dans les poches des très intelligents éditeurs, comme des choses à bannir de notre société actuelle, …

Comment définit-on l’Otaku (l’acharné fan de manga et de japanimation) ou bien le simple amateur de mangas ? Comme un être écervelé, sans grande intelligence, qui ne trouve rien d’autre à faire que d’acheter ce genre de choses inutiles, comme quelqu’un qui n’a rien, aucune passion dans la vie ? Certains définissent l’Otaku comme le plus grand des pervers ou des imbéciles … oui, voilà l’image que les journaux (je parle ici tout spécialement des journaux « Télérama » pour leur article, pardonnez-moi l’adjectif, Stupide et « Libération », le journal français qui adopte des principes bien en totale contradiction avec l’image qu’il veut se donner !) se font encore du manga et de la japanimation !

 

Mais, c’est là, quand on lit des articles de Télérama et/ou du site de Libération, qu’on en vient à se poser la question : Que savent les journalistes sur le manga et la japanimation ?

Réponse : Rien !

Ils ont vu que le phénomène Manga marchait, alors pour paraître « à la page » ils se sont dit, « faut vite qu’on écrive un article sur le manga, comme ça, les lecteurs verront que nous sommes dans l’air du temps » … hum hum !

Ils lisent quelques mangas au hasard sans vraiment s’y intéresser de près et se permettent de porter des jugements ! On s’improvise journaliste, maintenant ? C’est nouveau ? Et dire que c’est ce genre de personnes qui doivent nous tenir aux faîtes de l’actualité ! Eh bien c’est du beau … du très beau !

 

Ils se permettent de juger le phénomène et les autres journalistes qui écrivent sur le sujet, alors qu’eux non plus n’y connaissent rien ! Mais que dalle ! Et quand je dis que dalle, croyez-moi que celui qui lit des mangas depuis un mois a de fortes chances de s’y connaître plus qu’eux !

 

Pour preuve ? le vocabulaire de base ! Ils parlent de « manga japonais » … et si vous rigolez en lisant ces deux mots, c’est que vous aurez compris où je veux en venir ! avez-vous déjà entendu parler de « journal français qui vient de France » ? De « spécialité chinoises qui viennent de Chine » ? Dans ce cas, pourquoi parle-t-on de « manga japonais » quand on sait que, par définition, un manga est une BD japonaise. On dit souvent, il est vrai, une « BD japonaise japonais » !! Ils ne parlent pas de « mangas yaoi » mais de « mangas gays » … oui, de « mangas gays » … je ne souhaite même pas entendre comment ils parlent des Shojos, ou voire même des shonen, si les soit-disant petits malins journalistes s’intéressaient plus profondément au sujet … oui, oui, pour eux, Gunnm est un shonen !

 

Et c’est ce genre d’articles qui est censé donner un autre regard sur le Japon, quand des journalistes homophobes se permettent de publier un article sur les mangas Yaoi ! Oui, des gens homophobes qui traitent des articles homosexuel, oui, le racisme à un certain degré, oui, ce racisme existe parmi le personnel du journal « Libération ». A quand la croix gammée ?

 

Le pire, c’est qu’ils se permettent de rabaisser le Yaoi alors qu’ils ne font même pas allusion au Hentai ni au Yuri ! Voilà ce qui est encore plus affligeant ! Voire une femme qui se fait violer dans un DA ça les dérange pas, voir deux femmes en train de se rouler des pelles –et plus si affinités- dans un DA, ça les dérange pas ! Pour ne pas dire que ça pourrait les exister ! Mais voir deux hommes s’embrasser dans un  DA, alors tout de suite, ils sortent leur papier et leur crayon et montre au monde entier combien c’est affligeant de voir deux personne de sexe masculin s’adonner à « des pratiques contre nature » (Dixit Eric Loret, « journaliste » pour le journal « Libération », Jeudi 08/07/04) ! Combien d’homosexuels n’avons-nous pas vu, se rouler des patins, se tenir par la main, et plus encore depuis le vote ou non vote du mariage homosexuel ?

 

Et ça ose s’insurger contre le fait que ce genre de « bandes dessinées » peuvent atterrir entre les mains d’enfants ? De jeunes enfants ?

Les lecteurs de mangas ont tous plus ou exactement 13 Ans, âge auquel l’enfant s’ouvre au monde, se forge sa propre opinion, en vient à discuter de ce qu’il trouve mal ou bien avec autrui, c’est l’adolescence, l’époque des découverts !

Le fait de voir, à 13 ans, deux mecs s’embrasser ne devrait pas déranger « l’enfant » quand on sait que des films comme Scary Movie, Scream, Strip Tease ou bien encore tous les films de culs qui passent le soir sur TF1 font partie de leur quotidien ! Quand des parents laissent leur gosses devant la télé sans surveillance jusqu’aux petites heures du matin ! Et on devrait reprocher à ces jeunes la vue de deux homosexuels alors qu’à chaque pub on voit des femmes si pas complètement, à moitié nues ?

Mais bien sûr, Eric Loret a voulu protester contre le manga yaoi plutôt que de mettre les jeunes parents en gardent contre ce genre d’images …

Alors que l’enfant d’aujourd’hui a plus de chances de se faire une image de la femme « comme d’un objet » en regardant les pubs pour les produits de bains ou de beauté à la télé, plutôt qu’en regardant un manga yaoi !

 

J’aimerais rajouter ceci, à l’attention toute particulière de ce Eric Loret ainsi qu’à toutes les personnes qui pensent comme lui :

Les mangas yaoi ne sont pas vendus à n’importe qui ! On ne les trouve qu’en librairie spécialisée et sous blister ! C’est-à-dire qu’un éventuel feuilletage s’avère impossible !

Qui plus est, la mention « pour adultes » est toujours bien mise en valeur ! Si malgré tout cela, vous venez à dire que des gosses peuvent encore avoir accès à ce genre d’images : posez-vous cette question : « Et la surveillance parentale, dans tout ça ? » Des parents responsables font attention jusqu’à un certain âge avancé à ce que font, voient, ou achètent leurs enfants !

 

Si vous persistez à dire que le manga yaoi ne doit pas atterrir dans toutes les mains, ne mettez pas au-devant de la scène les éditeurs, les fans de mangas et/ou de japanimation ou bien le phénomène comme principal acteur de la scène, celui sur lequel on rejette toutes nos fautes, remettez plutôt en cause la société actuelle, les parents à peine conscients de leur devoir envers leurs enfants et les valeurs qu’ils leurs transmettent, peut-être que nous verrons alors éclore, demain, une société meilleure que la nôtre, aujourd’hui, une société dans laquelle les mentalités telles que « Eric Loret » n’existeront plus, où le mariage homosexuel sera accepté, où les homosexuels seront pris dans la société comme personne digne d’intérêt et plus comme un objet de rejet, je vous parle là d’un monde de tolérance … et qui dit tolérance, dit Paix, n’est-ce-pas le rêve de chacun ? …

 

13:33 Écrit par Misao | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

news

Deux petites News qui pourraient réjouir certains:
 
Après quasiment deux ans d'attente, le tome 6 de Kamikaze fera son apparition en Septembre chez Générations Comics!
 
Gaumont Columbia Home Video a sorti le 4 Aout une des grandes oeuvres de Katsuhiro Otomo (Akira): Memories. Composé de trois sketchs différents intitutilés La rose magnétique, la bombe puante et la chair à canon, Nul doute que ce Dvd fera de nombreux heureux! ^___^
 

12:26 Écrit par Misao | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/08/2004

Dvd: Ghost in the Shell

eheeeeeeeh ^__^ j'ai acheté il y a pas si longtemps le Dvd de "Ghost In the Shell", un anime basé sur une histoire de Masamune Shirow et produite par Mamoru Oshii .. et je dois dire que j'ai adoré! ^^
 
J'ai toujours été fan de Science-fiction, donc, une histoire des cyborgs, je ne peux qu'adorer, bien sûr, mais les graphismes sont étonnament bien faits, l'histoire bien ficelée, l'animation sans trop de défauts apparents, vraiment, un bel anime. Assez connu, depuis le temps qu'il existe, il date de 1995! ;)
 
J'espère sincèrement que vous aurez un jour l'occasion de le voir, une caricature assez macabre de la société de demain, où les humains perdent leur humanité, leur souvenir, pour quelque résistance physique supplémentaire, des complots politiques et un cybog qui recherche ce qu'il est vraiment ...
 
"Cyberpolice: La section 9 est une unité hautement professionnelle impliquée dans les affaires d'espionnage les plus sales.
Néotechnologie: Kusanagi n'est pas un agent comme les autres. son corps cybernétique lui donne une force surpuissante et des arc-réflexes encore plus rapides.
Neuro-Interface: une mystérieuse cyber-pirate pénètre les réseaux les mieux protégés. elle est recherchée pour terrorisme, manipulation de la bourse et détournement de données.
Réalité virtuelle: Kusanagi suspecte le ministère des affaires étrangères et surtout un programme top secret: le projet 2501. mais alors qu'elle enquête, Kusnagi expérimente des sentiments étranges sur sa propre humanité."
 
Source: Présentation: Dvd Manga Mania, Image "Asie Passion"

17:28 Écrit par Misao | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

26/08/2004

Mangaka : HOJO Tsukasa

 Hojo Tsukasa

 

Né le 5 Mars 1959 sur l’île de Kyushu, HOJO Tsukasa peut se vanter d’être l’un des plus grands mangakas de notre époque. Passionné par le métier de mangaka depuis sa plus jeune enfance, ce n’est qu’en 1979 qu’il entre dans ce merveilleux monde en gagnant le deuxième prix du concours Osamu Tezuka grâce à une courte série intitulée « Space angel ». Mais ce n’en qu’en 1981 que sa carrière de mangaka commence vraiment avec la création et la publication de «  Cat’s Eye ». Hojo ne cessera d’évoluer, tant dans la mise en place de son scénario que dans la mise en page de ces histoires, l’application des trames, et l’apparition de nombreux détails. Son style graphique ne cesse d’évoluer au fil des années et se perfectionne alors qu’il sort sa nouvelle et sa plus grande série qui a fait de lui l’auteur si célèbre d’aujourd’hui « City Hunter » (Nicky Larson en VF) qui sort en 1985 et qui compte pas moins de 35 tomes en VO et 36 tomes en VF. Il continue de sortir différents one-shot et séries, tels que « la mélodie de Jenny », « le cadeau de l’ange », « le temps des cerisiers », … En  1996, il sort une autre grande série en 14 volume, Family Compo (cfr Archives 06/04) pour enfin en venir à son succès actuel : Angel Heart, la suite tant attendue de City Hunter. Pour cette série, il a bien compris que son public a grandi et a mûri avec lui, Angel Heart est donc plus violent, plus cru comme manga, cette différence d’ambiance n’a pu se faire que grâce au changement d’éditeur, Angel Heart paraît aujourd’hui chez Bunch Comics …

 

Bibliographie :

 

1979-  Space Angel

1980-  Je suis un homme « Ore wa Otoko da »

1981-1984-  Cat’s Eye

1983-  city hunter « XYZ » et City hunter « Double edged » (les ébauches)

1985-1992-  City Hunter

1985-  histoire de Chats « neko manma Okawari »

1987-1995-  splash !

1988-  Le cadeau de l’ange « tenshi no okurimono »

1990-  Taxi Driver

1992-  le temps des cerisiers « (sakura no hana sakukoro »

1992-  Family Plot

1993-  Summer dream

1993-  Shojo no kisetsu

1995-  rash

1995-  Aux frontières du ciel « Aozora no hateshonen nosenjo »

1995-  la mélodie de Jenny « shonentachi no ita natsu »

1995-  Le rêve Américain « American dream »

1996-  sous un rayon de soleil « komorebi no motode »

1997-2000 -  family compo

2000-  parrot

2001-  Angel Heart

 

Attention! A noter que tous les droits des series de HOJO ont étés rachetés par Générations Comics qui va bientôt publier une nouvelle version de City Hunter, conforme à la version japonaise, c’est-à-dire avec des pages couleurs et dans un autre format. A gager que l’éditeur publiera dans les mois à venir les autres séries de Hojo dont il a acquéri l’entièreté des droits …
 

15:00 Écrit par Misao | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

24/08/2004

Steamboy

le 22 septembre sortira sur les écrans français, Steamboy, le dernier film d’animation de Katsuhiro Otomo, a cette occasion, le réalisateur/mangaka devrait être présent le 8 septembre, pour une séance de dédicace à la librairie Album (67 boulevard Saint Germain, 75005 Paris).
Bien que cela reste à confirmer, cette nouvelle était a signaler.

 

En 1851, alors que l’Angleterre victorienne prépare son Exposition universelle, le jeune Ray se voit confier par son grand-père une mission de la plus haute importance. Il est chargé de remettre une invention révolutionnaire, une mystérieuse sphère de métal, à un autre scientifique nommé Stephenson.
La sphère est en fait une « Steam Ball », une source d’énergie d’une puissance phénoménale, clé du fonctionnement d’un mystérieux « château de vapeur », la dernière et géniale création du père de Ray, Eddie.
L’invention attire la convoitise de beaucoup de monde, dont la toute-puissante Fondation Ohara, prête à tout pour mettre la main dessus. La lutte pour sa possession va entraîner Ray dans la plus excitante et la plus dangereuse des aventures. Désormais, le futur est entre ses mains...

 

sources: Animéland

14:28 Écrit par Misao | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

18/08/2004

 et voici une courte présentation de la troisième sé

 et voici une courte présentation de la troisième série que sortira Akata-delcourt, cette rentrée, en même temps que Bx et Gokinjo ...
 
Tsuru, princesse des mers, de Hideki Mori, en 3 volumes

« Fin du XVIème siècle, au Japon, l'ère de Muromachi s'achève. Dans la mer de Seto'uchi, chaque ilôt habité possède sa propre flotte, pour se protéger autant que pour prélever les péages du passages sur les eaux territoriales. L'armada de l'île d'Omishima est l'une des plus puissantes. En cette période où la guerre civile fait rage dans le pays, elle est crainte et respectée de tous. Tsuru est la princesse d'Omishima. Loin du modèle de discrétion et de soumission propre aux femmes de son époque, et à l'écart des traditions ancestrales, Tsuru manie les armes et n'aspire qu'à découvrir le monde et à ouvrir son royaume au progrès. Libre, rebelle et créative, elle défie les convenances pour réaliser ses rêves et faire évoluer les mentalités. »

 

18:10 Écrit par Misao | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

17/08/2004

Gokinjo une vie de quartier

 

Delcourt-Akata nous offrira à la rentrée une nouvelle série, en même temps que Bx, le One-shot ...  il s'agit de Gokinjo, une vie de quartier, d’Ai Azawa, série en 7 tomes …

« Mikako et Tsutomu sont amis d'enfance, ils habitent le même immeuble et fréquentent le même lycée d'art: l'Académie Yazawa. Mikako rêve d'ouvrir sa propre chaîne de boutique de vêtements. Mikako est talentueuse, mais manque un peu d'application dans son travail. Tsutomu, quant à lui, est étudiant dans la section décoration d'intérieur et les filles occupent une bonne partie de son temps libre. Bien qu'ils s'en défendent, Mikako et Tsutomu se portent une mutuelle affection qui confine à de plus doux sentiments... Un soir, Tsutomu rentre chez lui accompagné d'une jeune fille. Mikako les croise et son coeur vacille. Une dispute éclate et Mikako va se réfugier dans le parc, là où elle allait se cacher lorsqu'elle était petite fille. Affolés par cette disparition, ses amis partent à sa recherche. Tsutomu semble particulièrement atteint par la nouvelle et s'inquiète au plus haut point, d'autant que la rumeur prétend qu'un pervers errerait dabs le quartier... »

Petite info, cette série a été réalisée par la mangaka de "Nana", également chez Delcourt, une suite est prévue pour Gokinjo, qui se situe 3-4 ans après l'histoire, il s'agit de "Paradise Kiss", aucune nouvelle quant à une éventuelle adaptation ...

 


15:16 Écrit par Misao | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

16/08/2004

Magie Intérieure

 

Magie intérieure de Saki Hiwatari, série en 4 tomes, terminée chez Delcourt/Akata …

 

Magie intérieure raconte l’histoire d’une jeune ado de 16 ans, Haruko qui a hérité de sa mère mourante des pouvoirs de sorcières … Mais parce qu’elle a gagné au jeu « Luck Winner » de son école, Haruko se voit confier, par un étrange inconnu, la dure tâche de retrouver la « sorcière » … mais peut-être parle-t-on d’Haruko elle-même ?

Heureusement, elle va être soutenue dans ses recherches par ses amis et par Kô Kinosaki, un jeune homme qui prétend être l’ancien messager de la mère d’Haruko …

 

C’est une série vraiment toute mignonne et agréable que je vous présente ici, les personnages sont attachants et on retrouve le style bien reconnaissable de Saki Hiwatari, l’auteur de Please Save My Earth (cfr Archives du site ! ^^) ainsi que de « Global Garden », actuellement en parution française chez Delcourt toujours !

Vous n’aurez pas tous les jours la chance de lire une petite série si divertissante, vraiment, croyez-moi, vous feriez mieux de courir vous la procurer si ce n’est déjà fait ! ^^

14:44 Écrit par Misao | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

15/08/2004

BX

 

Delcourt-Akata nous annonce la parution, le 20-10-2004, d’un One Shot, signé Okazaki Mari …


Nénohi n'hésite pas à coucher avec un garçon dès leur première rencontre ! Alors qu'elle rentre d'une soirée arrosée, elle rencontre un jeune boxeur. Pour Nénohi, c'est le coup de foudre... Mais lui n'a qu'un objectif, devenir champion du monde. Il s'entraîne comme un fou pour s'affranchir d'un passé douloureux. Amour et boxe peuvent-ils être compatibles ?

16:11 Écrit par Misao | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/08/2004

Ai Suru hito

 

Panini Comics annonce pour 2005 la parution d’une des premières séries Josei en France, autrement dit, un manga pour un public féminin adulte !

Il s’agit de Ai suru Hito, l’histoire d’une jeune étudiante, éperdument amoureuse de son prof de fac et prête à tout pour le séduire … La série est composée de 4 volumes et été a réalisée par Yuki Yoshihara, que certains connaissent pour son Darling Wa Namamono ni Tsuki …



22:24 Écrit par Misao | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

08/08/2004

MCM et les mangas!

Soul Taker va être diffusé du lundi au vendredi, à 20h15, sur la chaîne musicale Mcm. ... pour la rentrée! ;)
 
l'histoire:
 

Les choses auraient pu commencer bien mieux pour Kyosuke Date; mais ce n'est pas gratuit d'être un héros tragique. Alors qu'il découvre sa mère, nonne dans une église, sur le point de mourir des blessures commises par des robots assassins, et qu'il cherche à lui sauver la vie, la voilà qui le poignarde en plein cœur avant de décéder. L'histoire aurait pu s'arrêter là après trente secondes mais la série aurait difficilement eu du succès.

Kyosuke va donc miraculeusement survivre à sa blessure et c'est Misaki Maya qui va le sortir de sa tombe et l'aider. Il y a cependant une explication au fait que Maya ait réussi à mettre la main sur lui et à le sauver. Elle est en effet liée télépathiquement à lui, car elle est un clone de sa sœur jumelle Runa dont Kyosuke ignorait jusqu'à l'existence. Qui plus est, voilà que font leur apparition deux groupes opposés : l'Hôpital, un repère de mutants, et la corporation Kirihara qui possède jusqu'à des villes sur la Lune. Le but de ces deux groupes : régler leur compte à tous les clones de Runa, et si possible à Runa elle-même.

Kyosuke décide donc de partir en quête de sa sœur et au passage de sauver la vie si possible de tous les clones de Runa éparpillés sur la planète. Tant qu'à faire, il aimerait aussi savoir la raison de tout ce bordel (à commencer par la tentative de meurtre commise par sa propre mère). Et pour réussir une telle mission, rien ne vaut de découvrir qu'on est le mutant ultime et qu'on est capable de tenir tête à toute une armée une fois transformé. [Written by: SILENE]

plus d'infos au moment venu ...


 

11:47 Écrit par Misao | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

06/08/2004

blog du mois ...

 Voili voilou, tout comme moi, vous surfez souvent sur le net et il n’est sûrement pas rare que vous alliez consulter quelques blogs, par hasard, que ce soit sur skynet ou sur skyrock !! ^_^

 

Je tenais à vous en présenter quelques-uns et j’espère que les admins de ces blogs respectifs ne m’en voudront pas des commentaires que je pourrais faire et qui sait … se montreront reconnaissants ? ^^ mais là n’est pas le but …

 

Yaoi Maniac [http://yaoimaniac.skynetblogs.be]

 

Non, ce n’est pas tellement que je sois obsédée par le yaoi (hum hum !! ^^), mais c’est grâce à ce blog en partie, que j’ai pris la peine de rédiger l’article précédent, quoi de plus normal que de lui faire honneur ? ^_^

 

Bien qu’il débute (le premier article date du 02/08/04), ce blog mérite je crois, toute notre attention, du moins, dans le domaine qui nous intéresse ! il présente de nombreuses séries, pour la plupart, ce sont des scanlations anglaises, d’auteurs différents et souvent bien connus !

 

Chaque série est résumée accompagnée bien sûr d’une image pour le moins … suggestive, bien sûr, on entre là, directement dans le lemon !

 

Petite mine d’or en informations, si vous êtes en manque de yaoi, allez y faire un petit tour, vous trouverez toujours conseil pour quelque titre de quelque auteur que ce soit …

 

Et pour une fois que ce skyblog reste centré sur le yaoi et ne diverge pas vers quelques élucubrations popstariennes … toutes mes félicitations à l’admin … ^_^ et bonne continuation ! :D

 




11:34 Écrit par Misao | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

05/08/2004

Yaoi, forever

 Voici quelques sites ou mangas, voir scanlations que vous pourriez lire, fan de yaoi …

 

Mangas :

 

Fake de Sanami Matoh (Tonkam), Kizuna de Kazuma Konaka (tonkam), Zetsuai de Minami Ozaki (Tonkam)

 

Scanlations et sites internet :

 

Love mode de Yuki Shimizu (Lemon !) [http://www.sakura-crisis.net/translations/lovemode/index.html],

Yaoi scanlation listing  [http://tokudane.cjb.net/], Forever more [http://www.forever-more.gnx.at/] et The site des references pour toutes les teams de scanlations toutes categories:  http://www.dailymanga.org/

 


20:48 Écrit par Misao | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Yaoi ...

 

Hello all !! j’espère que vous vous portez tous bien en cette période de plénitude estivale, que le ciel vous est agréable.

 

J’aimerais aborder un sujet, qui … me tient particulièrement à cœur ! ^_^

Et moui, c’est de l’actualité, et c’est du manga, bref, tout ce que fait le bonheur de nos lecteurs quotidiens ! ^^

 

Le sujet du jour ? Le Yaoi !!!!

 

Tout d’abord, qu’est ce que le Yaoi ?

 

Le Yaoi est tout ce qui englobe les relations sentimentales et/ou sexuelles entre MECS. On trouve un synonyme pour les filles, mais dès lors, on appelle ça « yuri ».

 

Le yaoi est en pleine voie d’expansion depuis quelques temps, à tels points que de nombreuses revues ou sites lui sont consacrés !

 

On a différent degré de « yaoi », qui va du soft au lemon (du tout crade !), bref, un peu pour tous les goûts et toutes les couleurs, de quoi satisfaire un grand public !

 

Moui, autant prévenir tout de suite nos lecteurs avertis, le yaoi ne s’adresse bien sûr pas aux homophobes … logique !! ^____^

 

Et petite parenthèse pour ceux qui connaissent quelques œuvres clampiennes, Clamp met bien le yaoi en valeur ! Exemple de quelques couples bien connus : Toya/Yukito (Card Captor Sakura), Seishiro/Subaru (Tokyo Babylon), Ashura/Taïshakuten (Rg Veda), Koshinaé (I’ss) et puis pour les plus imaginatifs, nos Soma de Fruits Basket ! Bref, ils sont nombreux ! ^__^

 

 


18:29 Écrit par Misao | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

02/08/2004

Family Compo

 Masahiko Yanagiba ne savait pas quelle surprise l’attendait quand il a décidé d’emménager dans la famille de son oncle, les Wakanaé. Le jeune étudiant va bientôt découvrir les nombreux secrets que recèle cette famille d’apparence fort ordinaire … en effet, c’est pas tous les jours que l’on entre dans une famille dont les parents ont échangé leurs « rôles ». Ainsi, l’oncle Sora est une femme et tante Yukari … un homme … Mais quel est donc le vrai sexe de leur unique enfant, Shion ?

 Au cœur de toute cette comédie familiale, Masahiko va-t-il lui aussi, finir par devenir un travesti ?

 On ne présente plus Hojo Tsukasa, désormais trop connu grâce à sa célibrissime œuvre qu’est « City Hunter » (alias Nicky Larso). Il nous a offert une bien sympathique série, qui s’étale sur 14 tomes et éditée aux éditions Tonkam.

 Attention, les droits de cette série ont été repris par l’éditeur « générations comics » qui a en sa possession tous les droits de toutes les œuvres de Hojo parues à ce jour en VF. On peut donc bien supposer que l’éditeur nous proposera sous peu une réédition de cette série, qui sait, peut-être de meilleure qualité que la précédente, bien que cela s’annonce difficile …

 


14:20 Écrit par Misao | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |